fredleborgne.pleindepages.fr

image-0136.gif

Mercredi 28 juin 2017

Accueil

Livre 1 et 2

Livre 3 et 4

Livre 5

Nouvelles

Engagez-vous

Téléchargement

Liens

Annonce

Vive le libre

Archives

 

Admin

Articles

Macron piège à cons !

Giflé ou pas ?

Dois-je supporter le prosélytisme de ceux qui prônent la tolérance à leur égard ?

Un livre "Doré" sur tranche"

Tsahal à la niche

La maltraitance des personnes agées

Grosse fatigue

L'ère de la peur ?une nouvelle ère ?

Gare à l'émotion

Peut-on se révolter sans violence ?

Salon du Livre à Niort - J'espère bien en être

Coups de gueule sur Atramenta

Migrantophilie d'état : c'est déjà fini !

Je maudis hollande et les enculés de la repression routière à outrance

Migrantophilie : les artistes vautours

Bye Bye Pays de merde !

Une alternative à la peine de mort

Un petit like pour facebook et autres réseaux sociaux.

Qui était Chantal Malignon ?

Non au série-torpillage !

Webdisséminons

Rendre l'Ukraine à la Russie ?

Mea Culpa

Internet : un déversoir de brutalités et de haine

Niquer le blocus de "La Tortue"

La Loi Pinel aujourd'hui dans notre cul !

Mais qu'elle est conne !

Touche pas à mon code pénal

Pour l'application réelle et durable d'une laïcité au service du peuple

La chasse aux sorcières complotistes est ouverte

Le droit de blasphémer

Bye Bye Charlie. Et t'inquiète pas, tu ne manqueras à personne.

Un pigeon djihadiste attente à l'image présidentielle durant la Charlie Parade

J'emmerde les religions !

Mes nouveaux ennemis inconditionnels

Pauvres Charlies

Surtout, ne pas récupérer Charlie Hebdo

Le maire d'Angoulême met ses SDF gênants et alcoolisés au banc sec

Mammie Loto s'est évadée pour Noël

Lutte contre le racisme et l'antisémitisme érigé en cause nationale

Anti-féministe primaire

T'es encore là Rachid ?

La Grande Guerre pour retrouver "confiance en nous"

Mammie Loto bientôt en prison de retraite ?

Pourquoi je n'achèterai pas Huawei !

Résidences secondaires taxées :: la pause fiscale n'aura pas duré

Les portables de la honte

Le chômage de très longue durée explose

Et si on volait les morts ? Vous n'oseriez pas, le gouvernement va le faire !

Conquête de l'espace : le prix du sang

L'invasion des grenouilles

La dernière provoc de Pierre Gattaz

6 français sur 10 sont des grosses merdes

Des barrages privatisés ?

«Que chacun soit conscient que nous sommes dans une société violente, inflammable»

Un barrage sans retenue

Académie Balzac - Les dessous de la Push Réalité

Académie Balzac - Bon pet, Pierre Paul

Académie Balzac - La nouvelle donne

Il faut travailler pour vivre et non vivre pour travailler

2 critiques qui font chaud au coeur

Mahiedine Mekhissi et la médaille d'or au 3000 mètres : qu'il aille se faire voir chez les grecs

27 pilotes de chasse israéliens refusent de bombarder les civils palestiniens !

Comment être moins con qu'un raciste à peu de frais ?

Je quitte facebook aujourd'hui

Merci Philippe D

Contre la pub

Philippe Devos et la leçon à tirer des Européennes 2014

Démocratie Réelle Censurée

In Libro Veritas version 3.0

Démocratie Réelle Paris Maintenant contre Démocratie Réelle

Découvrir Démocratie Réelle en vidéo

Le Grand Jour de la Faux Soyeuse

Théorie du genre et homophobie, nouvel arsenal fléau et liberticide

Couacs dans les gazouillis français

Peillon au piquet

J'emmerde Najat Vallaud Belkacem

L'incommensurable fiasco de M.Valls

Merci Dieudonné

Non M.Arno Klarsfield

Le rapport Bonnell

Démocratie Réelle, c'est parti !!!!!!!!

La grande victoire de Dieudonné.

Peuple Socialiste, prends le pouvoir ou perds tout

Et pour 2014 ?

Affaire Dieudonné : mais à quoi sert la justice ?

Lettre ouverte à Christophe VANHUYSE, ex-gestionnaire de mon assurance-vie

"Petites gens" de Claudine Lux

Non à un acte de guerre contre la Syrie

Que les stigmatisés baissent le doigt

Un défilé militaire au rabais

Un président normalement constitué_ consti_ con !

Tout sur mon cul

Merde à la lipposuccion socialiste

Une vague d'indignation contre la taxe LESCURE

On vous suit de très près...

Faisons de Notre-dame des Landes le Stalingrad des vautours mondialistes

Mariage homosexuel : quand égalité de droits peut devenir abus...

Un ebook gratuit à large diffusion

Abeilles de Jacky Fils second gagnant du concours Atramenta

Préparez-vous au bank run du 21/12/2012

Messieurs les riches, vous pouvez vous casser !

Exilés fiscaux : faut-il acheter pour leur profit ?

C'était déjà idiot comme site...

Ecoeuré

Analyse surprise du Top 20 d'Atramenta

La France bâillonne les candidats indépendants aux législatives

Lettre de licenciement de Nicolas SARKOZY

Urgence AGORAVOX

Tous contre ACTA (Vidéo)

La camisole des anges

Gens de droite - Gens de gauche

Un nouveau Robin sur la Toile

Quand Robin des Bois s'indigne...

Le manifeste des femmes

Nous sommes tous des veaux qu'on égorge !

Nous sommes tous des Bayonnais !

Du Boycothon au "Black March"

Rémi Ochlik

De l'horreur au quotidien

Le 21 décembre 2012, ça va fuiter ! Vous êtes Anonymous ! Nous sommes Anonymous !

Zidane est-il con comme une bite ?

"Intouchables" à la poursuite des chtis.

Aujourd'hui, les travailleurs grecs victimes du FMI

La vérité... vous allez vous emmerder

Foutre la paix à "Intouchables"

Plongée dans l'infamie d'ubu

La vérité si je mens 3 : la comédie la plus entendue de l'année.

Il était une fois un abribus

Megamorano.com

Les révoltés qu'on nous cache

La guerre du Net devient visible

Les entreprises françaises qui soutiennent la SOPA

Déclaration de souveraineté populaire

Message des indignés

Bonnes Fêtes

Quand la perméthrine tue les chats et la liberté d'expression

Urgence quotidienne

Traduction CR 17 novembre Occupy Wall Street

Appel citoyen d’Occupons la Défense

Les indignés sont toujours à La Défense

Le site des indignés de la défense

Les indignés à la Défense

Le droit des peuples

Lisa est orpheline

Affaire DSK - Jusqu'à la lie

Dennis Ritchie est mort

Affaire DSK : et si la vérité était ailleurs

Les fantômes de l'internet

L'appel de HLM

Je suis mécontent de bâti-renov

La révolution à la française : appliquons le droit de grève individuel à deux

Vite fait - Respire

Le libre manque t-il d'entrepreneurs ? En voici un nouveau

2011 : La facture sociale

Wikileaks, Loic et le "Grand Foutoir"

Cantona et l'effet de masse

Affaire Houellebecq : Merci au Post

Affaire Houellebecq : Le monde de l'édition se couvre de honte.

Affaire Houellebecq : et la suite ?

La "Règle du jeu" : Nid de pions

Affaire Houellebecq. L'enfumage d'Emmanuel Pierrat

Bruno Krol ; très vite, très court

Affaire Houellebecq : un excellent point de situation de Nicolas Gary

Ce ne sont pas des pédophiles mais ils sont agaçants

L"affaire" Houellebecq" rebondit : la "carte et le territoire" en libre accès sur Internet

Transfert de domaine _- interruption du site

Opération "faites sauter la banque"

Libre de créer, rêver, apprendre, donner...

Vous avez demandé la liberté d'expression ? Ne tweetez pas...

Absence sur ILV

Opération Wicked sur ILV

C'est dimanche

Comment l'histoire se réécrit chaque jour...

Thierry Mulot dédicace...

Ces industriels qui n'aiment pas le prêt

Droit du travail : Les précaires n'ont droit que de se faire enfumer

Besoin de rire

Bienvenue à ceux qui arrivent via Lepost.fr (et aux nouveaux lecteurs)

La "censure de précaution"

Manif au pays des Bisounours

Donnant-prenant-crachant

Pourquoi ne pas sécuriser sa ligne internet

Gadjo : Frédéric Mitterand n'en parlera pas

Patrimoine en péril

Faut-il avoir peur d'HADOPI

Flammarion soutient houellebecq et préconise le vol des anonymes

Houellebecq pirate du Net ?

Le Loup bientôt reconduit à la Frontière

Jailbreakons !

Vous reprendrez bien une couche de ridicule ?

Cathyleen est partie

Encore un article censuré : Polanski peut-il rentrer en France ?

Contrôle Permanent VS Grand Foutoir

Préparez vos vacances

Outrage aux libertés fondamentales

Une riche actualité...pauvre de nous !

Salaber contre-attaque

Il pleut sous nos képis

Protection des oeuvres sur ILV

Excuses aux lecteurs assidus

L'édition équitable face au marché traditionnel du livre

BHL fait des botulises sur la Règle du Jeu

Identité Nationale : un débat qui pue

Un petit message

Inégalités médicales

L'impossible protection Wifi de sa box

Confession d'un pédophile : l'impossible filtrage du net

Soutien au Casseroles DAY

Deux articles sur le post

Encore et encore

Chasse au trésor

Publicité : M6 nous impose une nouvelle torture

Pas de nouvelle, mauvaise nouvelle.

Disparition passée à la trappe

Sarkozy va annoncer deux nouvelles gabelles pour Internet au nom de la création artistique.

L'affaire des 94 millions de vaccins : et si tout était faux ?

Bono : Quels moyens contre le piratage ?

Véhicules brûlés pour la Saint-Sylvestre : ce soir, on vous met le feu

Inactifs aujourd'hui, radioactifs demain !

Lettre à Monsieur Polanski

Perpète pour 360 000 euros

ACTA : Nicolas Dupont Aignan pose les questions qui fâchent

Petit barbecue entre amis

Vers l'enfermement des SDF

La justice recule en Grande Bretagne

Un petit coup de blues ?

La pauvreté

Désobéissance civile ou droit d'expression ?

ALBANEL : Le retour

Non non non et NON !

Internet mis au pas par l'OMC ?

L'ACTA kesako ?

Comment fonctionneront les miliciens d'HADOPI ?

Mr Benjamin BAYART au Bistro du Libre

Annonce

La Bataille HADOPI

Vietnamisation

Incognito : la mouche du coche

Et voici venir la peoplesphère

Les mensonges d'HAdopi

Les internautes insultés

Mission création et internet : sensible

La neutralité du Net

Pensées de la SNAC

Le Pacte pour les Libertés Numériques

Quelques principes de manipulation

HADOPI : un combat sans merci

Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

La Prison Tortue

Ma dernière oeuvre, toute fraiche, bref encore chaude.
Vous pouvez aussi la lire sur ILV et y déposer un commentaire

La prison tortue


Mars 2013.

Le nombre de détenus explose en France : 113 859 pour seulement 68 244 cinq ans auparavant. L'administration pénitentiaire voulait moderniser ses prisons, elle n'a fait que remplir les nouvelles. La facture est énorme. 35 452 personnels sont chargés de la surveillance et du suivi administratif.

Dans le même temps, le nombre de lits dans les hôpitaux publics a énormément décru : moins de 100 000. Les hôpitaux privés se sont développés, mais pas assez pour faire face au nombre de demande. Il est en effet plus rentable de maintenir l'offre inférieure à celle-ci.

Le ministre de la Santé, attaqué pour ses déficits a fait remarquer que le nombre de personnes dépendantes sans conjoint ni enfant valide était sensiblement équivalent au nombre de détenus en France. Là aussi, les coût sont énormes et équivalents pour l'état : autour de 4 milliards d'euros.

Et personne n'est content.

Les prisons surpeuplées criminalisent les petits délinquants initiaux. Les personnes libérées récidivent, ou ne parviennent plus à s'intégrer dans le monde normal, en particulier celui du travail.

En ce jour de conseil des ministres, le ministre de la Défense demande la parole. Elle lui est accordée sous réserve. Il a une idée. Tous le monde s'en étonne et craint le pire. Elle retient cependant l'approbation du président qui décide de la reprendre à son compte. Rapidement testée par les sociétés privées qui vont développer le matériel et les bâtiments adéquats, elle devient la norme des peines d'incarcération.
Le ministre des Armées par contre prendra sa retraite anticipée à l'issue du remaniement ministériel suivant.

Mai 2043

6 h 00 du matin : La sempiternelle sonnerie stridente me vrille les tympans. Je tapote mon casque au niveau de la tempe pour qu'elle cesse. Maintenant, je dois me mettre en position verticale, pour qu'elle ne se redéclenche pas. Je me lève donc, lentement. Comment pourrais-je faire autrement d'ailleurs ? Je me rend dans la salle de bain pour ma toilette. C'est le seul endroit de la maison où je peux retirer mon casque. Il est relié par un fil à la coque du mouchard GPS situé dans mon dos. Sans casque, et hors de la salle de bain, celui-ci déclenche une alarme via wifi, une alarme sonore intégrée et bloque mes entraves au bout d'une minute. Mais les techniciens n'ont pas eu le choix. L'hygiène n'est pas compatible avec le port du casque. Par contre, les entraves peuvent se déplacer légèrement sur la peau et permettre le passage du gant. L'extérieur est robuste et inoxydable. La douche est quand même plus large qu'une douche classique pour me permettre de me nettoyer avec les entraves qui bloquent mes articulations des bras, des genoux et du bassin. Le blocage du cou est assuré par le casque. Les entraves se plient et se déplient lentement au prix d'un effort de plusieurs newton. Un frein pour les bloquer est commandé via wifi par l'alarme. Celle-ci peut aussi être déclenchée à distance par le système de surveillance central.
Je ne traine pas pour ma toilette. A sept heures, je dois avoir préparé le petit déjeuner du vieux, puis aller l'aider à faire la sienne,avant de l'installer dans le salon.

Je passe un slip couche jetable. Ce modèle n'est pas prévu pour l'incontinence. Il permet seulement d'être mis sans être gêné par l'exo-squelette et les entraves. Puis j'enfile ma combinaison de condamné, bien ample pour pouvoir recouvrir aussi l'exo-squelette. Enfin, après avoir rajusté la combinaison avec les pattes en tissu terminées par des bandes auto-agrippant es, j'enfile mes gants à gros doigts aux extrémités. Ils font partie des conditions de vie de ma peine adaptée. Ils empêchent l'utilisation d'un clavier de téléphone, d'un ordinateur et le vieux avec sa télécommande a pour consigne d'actionner l'alarme s'il me voit sans gants. Je serais alors immédiatement délocalisé, et privé de visites, le weekend, au parloir municipal situé à dix kilomètres de là. Personne ne doit savoir où j'effectue ma peine. Le casque masque mon visage, et je suis obligé d'ajuster un bâillon.

Le hasard a voulu que je sois affecté chez un riche particulier. Il a les moyens de se payer les aménagements intérieurs qui lui permettent les services des condamnés de droit commun. Il profite ainsi de réductions d'impôts. Les particuliers moins fortunés utilisent les services de salariés mal payés quelques heures seulement dans la journée. Ils ont moins d'aides en volume. Les moins riches perdent le peu qu'ils ont pour habiter en CALM, chambre adaptée à loyer modéré, située dans les immeubles prisons. Le personnel qui s'occupe d'eux sont les criminels qu'il est hors de question de laisser déambuler en ville. Chaque détenu s'occupe alors de plusieurs personnes.
Les organismes privés qui gèrent les CALM sont aussi ceux qui gèrent la mise en place des équipements spécifiques chez les particuliers, les maisons de retraite médicalisées classiques, les asiles pour fous inutilisables, jamais situés loin d'un labo pharmaceutique, les prisons haute sécurité subventionnées par l'état et les prisons VIP payantes. Ainsi, les différentes filiales pratiquent une politique tarifaire adaptée qui permet de faire des bénéfices dans tous les cas.

Le problème, c'est que leur lobby influe sur les politiques pour permettre au législateur de prévoir des peines qui leur assurent d'avoir bien assez de main d'oeuvre. L'immigration clandestine en est d'ailleurs un pourvoyeur intéressant. Les demandeurs d'asile travaillent pour eux avant de se faire éjecter quelques mois après si leur demande n'est pas acceptée. Leurs entraves sont moins pénibles que les miennes mais ils portent l'exosquelette pour pouvoir être détectés et bloqués eux aussi en cas de besoin. Ils ne portent pas le casque non plus.

L'exosquelette, à l'origine militaire, devait aider le combattant à porter plus de poids, à marcher plus vite, plus longtemps. Le casque devait le protéger. Reprogrammé, il devient à la fois la chaine et le boulet, le bracelet électronique, et les murs de la prison. Les peines sont dispensées en fonction des crimes et délits, mais aussi en fonction de la personne et de sa richesse. Il faut sécuriser, punir, éduquer, réinsérer, mais pas aux frais de la société.
L'exosquelette permet tout cela. Les entraves et le système de détection/blocage empêchent l'évasion et la dangerosité. Les punitions sont variées. Une personne dont l'irresponsabilité ou l'agression a provoqué des handicaps peut subir les mêmes handicaps que la victime. Des automobilistes sont ainsi privés, en dehors des périodes du travail obligatoire, de l'usage de certains de leurs membres. Un criminel ayant crevé les yeux de sa victime vit à cause du casque dans le noir le plus complet 22 h par jour pour la durée de sa peine. Les violeurs porteront des entraves à vie. Mais après leur peine, ils pourront dans la mesure de celle-ci pratiquer une activité salariée choisie et aller dans les lieux de détente Moi, je suis condamné au silence et à l'isolement, d'où le bâillon et le non-accès aux réseaux informatiques. Mais ceux qui ont les moyens ne subissent que les anciennes règles d'incarcération, à savoir la privation de liberté, mais pas l'inconfort des précédents locaux. A condition de ne représenter aucun danger pour eux comme pour les autres, ils sont dans des centres fermés payants, avec un minimum de confort selon les institutions, un confort humainement acceptable selon les tenanciers. Dispensés de l'exosquelette, bien installés et traités à la hauteur de leurs moyens financiers, la plupart paient cependant fort cher des avocats pour obtenir des réductions de peine malgré la gravité de certains de leurs actes.

Ainsi, le chômage subsiste à un taux très bas en 2043. Car, dès la fin de la période indemnisée, on devient passible de vagabondage. Délit assorti d'une peine de deux mois de travail d'intérêt général (TIG) avec exosquelette. A l'issue, le contrevenant dispose de deux semaines pour trouver un emploi.
Ceux-ci ne sont d'ailleurs pas si difficiles à trouver, mais pas évident à conserver. En effet, l'employeur a toute latitude pour licencier sans indemnité un contrevenant condamné à une période de TIG, ce qui arrive très facilement quand on se fait prendre à une vitesse supérieure de trente kilomètres/heure à la vitesse autorisée, ou au-delà de 0,4 g d'alcool dans le sang sur la voie publique.

Déjà neuf heures...Le vieux est devant son écran géant. Dans un coin, il surfe sur interpeople, le réseau à l'abonnement le plus cher, et aux sites les plus sophistiqués, en particulier les sites d'informations, bien plus réalistes et complets que la propagande déversée sur les autres réseaux, dont la différence ne dépend que d'une pseudo concurrence entre majors qui se partagent les exclus sur le sport, les infos, les réseaux sociaux, les films, la musique..., en tout quatre F.A.I qui fragmentent ainsi le savoir et la culture tout en produisant en majorité des produits destinés « à un large public » pour gagner des parts de marché. Le reste de la bande est partagé en huit carrés correspondant à sept caméras protégeant sa maison et la vue de la caméra située sur l'avant de mon casque. Sur la colonne de gauche, il a en réduit 5 chaines de télévision. Le reste de l'écran est occupé par l'écran principal correspondant à son intérêt du moment.

Moi, je dois aller lui faire ses courses. Cela permet de ne pas empiéter sur le travail de la pauvre femme qui elle se tape le ménage et la cuisine, et le plaisir du vieux quand je suis absent, c'est à dire durant l'heure des courses. L'enregistrement de ma camera étant conservé aux archives de la GPF (Gestion des Prisons de France), il vaut mieux que je ne risque pas de surprendre des scènes compromettantes.
Dans la rue, les gens me regardent avec suspicion, le port du casque étant réservé aux lourdes peines. Le bâillon finit de les dissuader de m'adresser la parole. Je me déplace péniblement. Cela fait partie de l'éducation des autres, ceux qui doivent savoir que l'application de la loi existe, afin de les dissuader de commettre les mêmes graves délits que moi. Au début, les condamnés extérieurs se déplaçaient avec la marque de ceux-ci dans le dos. Mais aujourd'hui, cette mesure a été supprimée. Surtout pour laisser place à l'imagination, mais aussi pour ne pas voir l'explosion de nouveaux motifs de condamnation qui pourraient avoir des conséquences contraires à l'effet recherché.
Je marche, tête baissée, surtout en raison de mon casque qui me contraint à cette position. Me redresser m'oblige à forcer contre la plaque à l'arrière de mon cou tandis que devant, le collier appuie sur ma jugulaire. J'entends un véhicule qui freine ma hauteur. Je sens un choc dans le dos et je tombe. Toutes mes entraves se sont bloquées. Je n'y vois rien, je n'entends rien. Je sens qu'on m'emporte.
Sous la visière de mon casque, ils ne peuvent pas savoir que je pleure et que je souris en même temps. Enfin ! Ils ne savent pas que c'est moi, mais je pense qu'ils vont être heureux de me retrouver. Seulement, quand ils enlèvent un détenu inconnu, au hasard, ils ne peuvent pas savoir pourquoi celui-ci a été condamné. Grâce au dispositif collé sur l'exosquelette, le système de gestion bloque les entraves, déconnecte la caméra, et le GPS n'envoie que des informations erronées, à savoir le dernier endroit où j'étais, ce qui évite aux alarmes de se déclencher.

Ce soir, je reprendrais la lutte. Sur tous les réseaux, on saura que je suis de retour. La lutte contre ce système qui a démembré internet pour créer des réseaux privés distincts, truffés de filtres et de programmes espions. La lutte contre ces majors qui au nom des droits d'auteurs envoient des internautes en esclavage pénitentiaire. La lutte contre ce système avec une justice à deux vitesses, la servitude pour les uns, une simple résidence surveillée pour les artistes reconnus, afin que les fautes du créateur ne retombent pas sur ses producteurs et qu'il puisse continuer à exercer son Art, ainsi que pour les politiciens, les riches escrocs, leurs familles et amis, bref, ceux que je surnomme « La clique des people ». La lutte contre ce système qui m'a condamné au silence, à la solitude, à l'exil pour opinion politique. Mes sites, mes blogs, mes forums ont étés effacés pour avoir dénoncé mensonges, manipulations, abus de droit, justice expéditive, privilèges et malversations. J'étais catalogué comme un ennemi d'état, pour atteinte à l'ordre économique, et présenté par la presse aux ordres comme un terroriste barbare qui s'attaquait à l'identité nationale en m'en prenant aux artistes et à la culture. Ce qu'ils ne savaient pas, c'est que moi aussi j'aidai déjà à l'évasion des détenus. Comme ça, dans la rue. Avec des amis, nous avions retrouvé le système d'exploitation initial des exosquelettes militaires, compatible avec les matériels utilisés par la GPF. Nous avons bien bidouillé, mais maintenant il suffit d'envoyer par wifi un ordre de réinitialisation au SE de la GPF, et au lieu de se réinitialiser avec celui-ci, l'exosquelette se réinitialise en quelques secondes avec le SE pirate. Alors, dès demain, au lieu de fuir les recherches et de séjourner dans les grottes citadines, enfin débarrassé de l'exosquelette de la GPF, je braverai les caméras, la police, les juges et je libérerai d'autres détenus, d'autres camarades de lutte, d'autres victimes...

Dernière modification le : 28/01/2010 @ 21:11
Catégorie : Auteur

Spécial

Dernière mise à jour le 25/03/2016


NON à Valls, Belkacem et Rebsamen ! Merde à Hollande et à l'UMP...

Merde à la haute finance et ses putains de vautours assassins!

STOP ACTA





Notre amie Cathyleen reste dans nos coeurs.

Infos site

Webmaster :
Fredleborgne

Envoyer un message


Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978) en écrivant au webmaster.

Déjà 823780 visites
depuis le 13/09/2009

Sondage

Quelle rubrique préférez-vous ?

Mes articles

Les CP d'Odebi

Les nouvelles

Les auteurs libres

Mes petits écrits

Résultats

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.9
PHP version 5.2.17